Monsieur le Maire
Mairie d'Osani
20147 OSANI
Osani, le 30 Novembre 2005
 
 
OBJET: RAPPORT 2005
 
 
 Monsieur le maire, Mesdames et Messieurs les conseillers,
 
Conformément aux statuts de notre association, nous vous prions de trouver ci-dessous le rapport annuel sur l'état des fonds marins de notre golfe entre Capu Rossu et Punta Muchillina.
 
Ce rapport repose sur les constatations d'une cinquantaine de plongées à peine, effectuées par les membres de notre association. (Plongées en juillet et août 2005). En effet les conditions météos ont été très mauvaises cet été et les sites ne sont pas du tout protégés.
 
Toutes ces plongées ont été pratiquées en scaphandre autonome, à une profondeur de 60 mètres maximum, sur 15 sites des 23 répertoriés.
 
Nous avons, comme les autres années, pratiqué des visites en apnée sur les sites de mouillages habituels des bateaux de passage et dans la réserve de Scandola.
 
Comme tous les ans, j'ai joint quelques photos prisent cette année, malgré de gros problème de matériel photo.
 
 
En ce qui concerne les constatations des plongées en scaphandre autonome :
 
La diminution des nombres des Dentis, des Corbs et des Moustelles continue cette année en particulier sur les sites où nous avions l'habitude d'en voir.
 
Le nombre des petites espèces bentiques rocheuses (Sars, Girelles, Oblades, etc...) ne semble pas avoir subi de variation significative.
L'accroissement du nombre des mérous est de plus en plus significatif avec de beaux spécimens.
 
Le nombre des barracudas, sauvent en banc, augmente également, ce qui pourrai peut-être posé un problème de prédation sur d'autres espèces.
 
Beaucoup de Raies Pastenagues, encore cette année.
 
L'élément marquant à été le nombre important de poisson lune que l'on a croisé dans le golfe à cette époque.
 
Nous n'avons vu aucun Homard, Araignée ou Cigale, sur les sites cette année.
 
En ce qui concerne les Langoustes, c'est la première année depuis 8 ans que la tendance c'est inversée et que l'on ait remarqué une légère augmentation, en particulier des petits spécimens.
 
Le nombre des Galathés est stationnaire, mais faible.
 
Les Murènes et les congres sont très nombreux.
 
Les Échinodermes, en particulier les Holothuries sont toujours aussi nombreux.
Les Oursins, toutes familles confondues, sont encore très nombreux cette année.
 
Le nombre des étoiles de mer est constant et important.
 
Les Céphalopodes, en particulier les poulpes sont plus nombreux sur les sites que les autres années.
 
Toutes les nacres repérées ont été respectées et sont toujours présentes.
 
Peu de nudibranches sur leur lieu de ponte, en revanche de nombreux Doris Géants ont été repérés.
 
 
La faune fixée :
Les Gorgones étaient en bonne santé cette année sur tous les sites et à toute profondeur.
 
Le Corail rouge se porte à merveille s'accroît doucement avec aucun signe de prélèvement ou de destruction " notable ". Notre golfe est très riche en Corail rouge.
 
Les vers tubicoles sont toujours présents sur les sites (Spirographes, Sabelles et Protules), ainsi que de très nombreux bonellis.
 
Les sites sous-marins visités sont propres. Nous n'avons pratiquement rien eu à ramasser.
 
 
 
En ce qui concerne les visites en apnée des sites habituels de mouillages, y compris dans la réserve :
 
A la surface peu de plastiques flottants dans le golfe de porto.
Pour son trentième anniversaire, les fonds de golfe et grottes de la réserve n'ont jamais été aussi propres.
 
Le littoral ne présente pas de signe biologique de pollution.
 
 
 
 
Analyse :
 
C'est une mauvaise année pour l'observation du fait des mauvaises conditions météo qui ont duré pratiquement 2 mois. Les conclusions sont donc à prendre avec précaution (faibles nombres de plongées sur nos sites répertoriés).
 
Les grandes lignes sont :
La diminution du nombre des Dentis, Corbs, gros Sars
L'augmentation incontestable des Mérous et des Barracudas.
La population importante des raies
La présence anecdotique, mais fort sympathique de nombreux poissons lune
La Faune fixée toujours aussi magnifique, sans dégradation.
 
La probable augmentation du nombre des langoustes dont le nombre n'avait jamais été aussi bas avec des réserves car ceci est peut-être un hasard, peut-être du aux modification des dates de pêche ou tout simplement au fait que la mer ait été tellement mauvaise qu'il y a eu beaucoup moins de pêche. Seule l'observation sur les années qui suivent pourra dire si il y a un réel renversement de la tendance.
 
 
 
 
Pour le bureau, P. FRANCHI
 
 
 
 
 
 
 
Je dédie ce rapport et tous les rapports passés à Laurent FRANCHI, fondateur de notre association qui nous a quitté le 13 novembre.
" Ci hà da mancà assai "